EDITO

Sans_titre_mp3INNOVATIONS ET MAÎTRISE DES RISQUES POUR UN AVENIR DURABLE

Depuis plus d’un an, la planète est confrontée à un risque sanitaire sans précédent qui a fracassé l’économie mondiale et bouleversé nos destins individuels dans chacune des facettes de la vie quotidienne, que ce soit dans notre relation au travail, la gestion de nos vies privées, et notre rapport à l’espace-temps, en particulier au niveau de nos déplacements et l’utilisation des moyens de transport, enfin et surtout la possibilité de retrouver nos proches et tous ceux que nous aimons!

 

Nos métiers de la maîtrise des risques sont plus que jamais le rempart indispensable face au foisonnement de risques majeurs qui obscurcissent l’horizon de nos sociétés et qui plongent nos civilisations dans ce que le sociologue et urbaniste Alain Bourdin appelle la sociologie du risque généralisé : l’expérience collective dramatique de la COVID nous a amenés à vivre une crise humaine, sociale, économique qui cristallise les différents enjeux présentés par les risques majeurs de notre société post-moderne : est-il besoin d’évoquer les risques climatiques, énergétiques, de pénurie des ressources naturelles et de désintégration du tissu social, dont les signaux ont confirmé une absolue situation d’urgence globale, et qui semblent assombrir nos destins collectifs et ceux des générations futures… ?

 

Face à ces risques majeurs, les démarches d’innovation doivent être résolument au rendez-vous, afin d’anticiper les situations de crise que pourraient provoquer l’occurrence de ces risques, mais également infléchir, voire inverser la dynamique des facteurs qui rendent possible l’occurrence de ces risques…

 

Cette innovation paraît devoir s’exprimer à tous les niveaux, et pas seulement technologiques : l’expérience de la COVID a montré que ce qu’on pourrait appeler la digitalisation des entreprise a été un fort facteur de résilience face aux difficultés présentées par les contraintes de confinement, mais l’adaptation des méthodes de management a également pu suppléer, même partiellement à la généralisation du distanciel.

 

Cependant, au-delà de ces stratégies de « survie » et de gestion des urgences quotidiennes, émergent des nouveaux projets de sociétés industrielles qui conjuguent différentes dynamiques de transition énergétique et territoriales visant à rendre durables l’ensemble des activités humaines productives et sociales.

 

Et dans ce champ d’innovation, toutes les audaces sont convoquées, intégrant de multiples stratégies logicielles à base d’Intelligence Artificielle et de Data Science permettant de conduire le plus finement possible les enjeux d’optimisation énergétique, de gestion de la qualité de l’air et de l’eau, d’économie circulaire et même de « sobriété numérique » ! Les enjeux de valeur immatérielle associées aux activités humaines ne sont plus tabous, tant il est vrai qu’on est prêt à associer au capital financier d’une société son capital environnemental et humain !

Un des aspects bénéfiques de ces initiatives est de mettre en œuvre des solutions techniques susceptibles d’opérer le plus juste compromis entre l’intérêt général et l’intérêt particulier, comme l’illustrent les exemples des vecteurs de mobilité autonome ou les projets d’architecture avion hydrogène…

 

La multiplication de ces innovations technologiques en réponse à ces défis sociétaux et environnementaux devra payer un lourd tribut en matière de réglementation et de nouvelles techniques d’homologation et de validation, voire de certification, notamment sur les aspects « Safety » et « Security », notamment en lien avec la multiplication des « IT » intégrés sur ces innovations et les propriétés spécifiques des méthodes de raisonnement à base d’IA…

 

Loin d’un pessimisme, voire d’un catastrophisme stérile face à des menaces grandissantes, nous voudrions que ce vingt troisième Lambda Mu soit le congrès des innovations et de la maîtrise des risques, risques associés à l’anticipation et l’évitement des crises majeures redoutées pour notre 21ème siècle, mais également risques liés à la conception, au développement et au déploiement opérationnel des innovations technologiques créées pour parer à l’éventualité de ces risques majeurs, dans un souci toujours plus ambitieux de surmonter les défis de complexité et d’incertitudes multiples dans nos horizons techniques, humains et environnementaux.

 

Emmanuel ARBARETIER, APSYS Airbus Group

Président du comité de programme

 
Dernière modification : 08/10/2021